Focus performance

Risk Manager : Les échanges avec les autres fonctions de l’entreprise ?

Lorsque la phase de déploiement d’une démarche de gestion de risques s’achève et fait place à une phase d’animation, il est fondamental de s’assurer de l’implication des différentes parties prenantes pour garantir que l’approche reste vivante. Pour ce faire, il faut travailler au quotidien sur les interactions du Risk Manager avec les autres fonctions de l’entreprise.

Quelle place pour le Risk Manager dans le top management des entreprises ?

La fonction de Risk Manager est de plus en plus reconnue au sein des entreprises. Une des premières conséquence est son rattachement croissant à la Direction Générale, et sa participation aux comités de Direction.

Cette tendance constitue une opportunité d’attirer l’attention des responsables des autres services sur la gestion de risques et les problématiques qui lui sont associées. Davantage sensibilisés aux atouts du management des risques dans le pilotage de l’organisation, la gouvernance ou les actionnaires sont également plus attentifs aux préconisations faites par le Risk Manager

Comment développer une vision transverse de la gestion de risques ?

L’évolution du poste de Risk Manager implique de savoir adapter ses pratiques et moyens de communication auprès des autres fonctions de l’organisation. Si cette évolution est bien menée, elle permettra à l’organisation d’évaluer les conséquences financières et d’image de chaque risque identifié, le niveau de prise de risques pour chacun des processus, et favoriser une culture de prise de risques maîtrisée.

Pour sensibiliser les autres fonctions de l’entreprise à la démarche de gestion de risques, le Risk Manager doit adapter son discours, jusqu’alors souvent technique, et basé sur des outils et mesures difficiles à comprendre par les autres Directions. Le Risk Manager doit également travailler sur des indicateurs et reporting adaptés aux décideurs de l’organisation, qu’ils pourront facilement comprendre.

Les risk managers doivent ainsi s’appliquer à travailler sur leurs relations avec les autres directions de l’organisation, en développant des outils de communication et des indicateurs persuasifs pour l’ensemble des parties prenantes. Ces outils permettront à la fonction d’évoluer progressivement vers davantage de missions liées à la diffusion d’une culture de gestion des risques à l’ensemble de la structure.

Newsletter Focus Performance

S'inscrire à la
Focusletter

Je m'inscris !

Articles de la même catégorie

COSO ERM 2017 : Quelles nouveautés ?

Preuve du dynamisme de la gestion de risques au sein des organisations, les principaux référentiels qui l’influencent ont évolué. Ainsi, une nouvelle version de la norme ISO 31000 a été publiée en février 2018, précédée par une refonte du référentiel COSO ERM en septembre 2017. COSO ERM 2017 : Pourquoi une nouvelle version ? Cette nouvelle version…

Lire la suite

Méthodologie de gestion de risques : testez avant de déployer

Mettre en œuvre une démarche de gestion de risques est un parcours qui demande patience et endurance. Une approche risques mobilise les ressources internes sur des sujets sensibles, puisque le projet a pour vocation de dévoiler les principales faiblesses de l’organisation. Tout comme dans le cadre d’une démarche processus, les freins sont nombreux et les réfractaires essaieront de mettre à jour des failles…

Lire la suite

En quoi accepter un risque revient à commencer à le gérer ?

La cartographie des risques est un livrable attendu par la Direction lors de la mise en place d’une démarche de gestion de risques. Se limiter à ce livrable serait pour autant très réducteur, la cartographie des risques n’étant qu’un outil, un moyen, un mode de reporting des risques à un instant T. Pourquoi accepter un risque est une option particulièrement…

Lire la suite
Tweetez
+1
Partagez