logo PYX4
Véronique Matt Par : | Le 3 Jan 2017 #Qualité

10 bonnes raisons de se faire certifier Iso 9001 : Partie 1

Le sujet aurait aussi bien pu être « 10 bonnes raisons de se faire certifier », car ce qui va être développé ci-dessous s’applique aussi bien à la 9001 et donc à la Qualité, qu’à toute autre thématique conduisant à une certification (environnement, énergie, sécurité des personnes).

Tout d’abord, pourquoi se trouver des raisons de se faire certifier ? Se poser cette question démontre que bien des chefs d’entreprise ne sont pas encore convaincus par le fait que la certification peut apporter plus d’avantages que d’inconvénients pour leur entreprise.

Pourquoi se chercher des raisons ?

Souvent associée à des « contraintes », « lourdeurs » et « manque de pragmatisme », la certification, et qui plus est la 9001, porte avec elle le fardeau de préjugés issus des premières versions de ces normes de « système de management » nées dans les années 80 et issues du développement du Taylorisme. Pourtant, l’ISO 9001 est très vite sortie de ces modèles centrés sur la production et la conformité du produit, pour même s’y opposer et aller vers des modèles plus ouverts prenant en compte tous les aspects de l’entreprise suivant un modèle systémique. Les Normes internationales fournissent ainsi des outils stratégiques et des orientations qui aident les organisations à relever les défis les plus pressants dans le contexte économique actuel. Le tout est de pouvoir le démontrer !

 

La version 2015 de l’ISO 9001 est maintenant en vigueur, et entraîne avec elle l’actualisation de toutes les normes de système de management. Elle ancre ainsi de façon définitive l’ouverture du management de la qualité à l’ensemble des acteurs de l’entreprise, et bien au-delà à ses parties prenantes internes et externes. Elle acte par la même occasion que réduire les coûts de production, améliorer les pratiques d’achats, se préoccuper du bien-être de ses salariés, mais aussi écouter et répondre aux parties intéressées externes sont autant d’ éléments intrinsèques de la qualité vecteurs de valeur ajoutée.

 

Cette version propose une vision du management bâtie sur 7 grands principes : orientation client, leadership, implication du personnel, approche processus, amélioration, prise de décision fondée sur des preuves, management des relations avec les parties intéressées.

 

Elle entérine également la simplicité dans les systèmes : fini les  procédures et instructions sans fin ! Bonnes pratiques ne sont plus synonymes de documentation et lourdeur mais de compétences et souplesse : la V2015 met ainsi résolument en avant le knowledge management.

On identifie déjà un certain nombre de raisons de se faire certifier, non ?

 

Raison N° 1 : une reconnaissance internationale, des règles équitables

Qui dit norme ISO, dit élaboration par des groupes de travail représentant plusieurs dizaines voire centaines de pays dans le monde. Les normes sont des outils conçus dans le cadre de la mondialisation des marchés, pour parler un même langage et faciliter ainsi les échanges internationaux. Se faire certifier suivant une norme ISO permet ainsi de justifier de sa conformité à des pratiques reconnues et partagées à l’échelle mondiale.

En 2013, plus d’un million de certificats de conformité à la norme ont été délivrés dans 187 pays. S’y ajoutent les nombreuses entreprises qui ont adopté la démarche sans chercher à obtenir la certification.

 

Raison N°2 : une ouverture à de nouveaux marchés

La certification permet donc de positionner l’entreprise et son organisation sur les marchés internationaux.

La certification permet également le plus souvent d’accéder à des marchés publics où l’exigence de certification est un prérequis. Il en va de même avec des marchés de grands comptes qui voient en la certification un gage de sérieux et un moyen de maîtriser leurs risques.

 

L’étude de « Les nouvelles régulations : Normalisation et dynamique des organisations » établit que l’annonce de la certification provoque un cours boursier anormal (dans le sens d’une « sur-performance ») le jour même. Ce résultat illustre que le marché réagit positivement aux certifications qualité. La certification est donc perçue comme un indice de qualité par l’acheteur, dont la valeur est reconnue par le marché.

 

Raison n°3 : une différenciation face aux concurrents

La certification est un gage de sérieux et mise en application de Bonnes Pratiques. L’entreprise certifiée pourra ainsi se démarquer de concurrents non certifiés, ou tout du moins s’aligner avec ses concurrents. La course à la certification est souvent, sur le marché, un enjeu stratégique majeur. Le premier certifié aura une vraie opportunité de se différencier et d’être mieux valorisé et identifié par son marché.

 

Raison n°4 : Davantage de confiance

La certification est une démarche de tierce partie, c’est-à-dire qu’elle est accordée à une entreprise suite à un audit par un organisme externe indépendant. Ainsi, à des conditions tarifaires ou techniques similaires, un acheteur se tournera plus facilement vers un fournisseur certifié qui sera pour lui porteur de confiance.

 

 

>>> Découvrez la Partie 2 des 10 bonnes raisons de se faire certifier Iso 9001

Partager :

S'inscrire à notre focusletter