Focus performance

5 idées reçues sur le Lean Management

Découvrez 5 idées reçues très répandues sur le Lean Management, et comment elles peuvent freiner votre stratégie et limiter votre croissance.

Le Lean management va remettre en question la qualité de mon travail

Lorsque l’on parle de mettre en place un outil ou une méthode pour améliorer la qualité de leur travail, la plupart des individus sont sur la défensive. Ils ont tendance à penser que ces initiatives d’amélioration vont chercher à mettre en évidence que la qualité de leur travail est insuffisante. Si cette réaction est naturelle, elle peut toutefois empêcher un collaborateur de développer ses compétences et de progresser. Cette mauvaise interprétation de la finalité du Lean est l’un des obstacles les plus difficiles à franchir.

Pourtant, analyser et évaluer les processus n’a pas pour vocation de remettre en question le professionnalisme des collaborateurs. Il ne s’agit pas de mener une sorte d’inquisition au sein de l’organisation, mais bien de donner à chaque membre de l’entreprise l’opportunité de s’améliorer et d’identifier où focaliser son énergie, à travers des expérimentations quotidiennes.

Le Lean management conduit à la suppression de postes

Les organisations Lean ont de meilleurs résultats car elles parviennent à éliminer les tâches et opérations inutiles. Là aussi, les collaborateurs peuvent percevoir l’initiative de façon défensive, comme un risque potentiel de suppression de postes. Il convient de garder à l’esprit que tâches et postes sont deux choses rigoureusement différentes, et surtout que la finalité du Lean est la suivante : supprimer des tâches inutiles pour permettre aux collaborateurs de consacrer davantage de temps et d’énergie à des tâches à valeur ajoutée, dans la sécurité de leur emploi.

Le Lean management, ça veut dire travailler toujours plus vite

Accélérer les choses n’est pas une fin en soi : Imaginons qu’ un de vos processus génère beaucoup de déchets. Le rendre plus rapide aboutira juste à la production plus rapide de déchets.  Dans cet exemple, le Lean cherchera à réduire au maximum cette quantité de déchets plutôt que de rendre le processus plus rapide. Si une démarche Lean aboutit généralement à des processus accélérés, c’est simplement que les activités qui n’étaient pas nécessaires ont été supprimées. Il s’agit donc bien de travailler de façon plus intelligente, et non pas plus vite.

Avec le Lean management, on doit tout mesurer et contrôler

Les standards et indicateurs de mesure sont de bons instruments d’amélioration, mais comme tout outil, ils doivent être utilisés là où ils apportent de la valeur ajoutée. Il est important de se concentrer sur les points qui auront un fort impact sur la chaine de valeur de l’entreprise. Mesurer le temps de pause des collaborateurs n’aura par exemple pas grand intérêt. La mise en place d’outils de mesure pertinents, simples et rapides à monitorer, représente à elle seule un processus qui demande des qualifications spécifiques et auquel les principes du Lean devront également être appliqués.

Normes et créativité ne font pas bon ménage

Les normes sont souvent perçues comme des contraintes qui brident la créativité. Pourtant, les standards du Lean ne sont ni des exigences ni des lois, mais plutôt des bases de référence pour mesurer le changement. Ce changement ne peut précisément pas s’effectuer sans un certain niveau de créativité… De ce point de vue, on peut au contraire affirmer que ces standards stimulent l’innovation, en lui donnant des repères sur lesquels s’appuyer.

Vous avez certainement déjà fait face à une de ces idées reçues ! Gardez à l’esprit que même s’ils peuvent sembler simplistes, ces mythes peuvent contribuer à l’échec d’une initiative Lean. Si elles font leur chemin dans les esprits des collaborateurs, ces idées auront un effet de prédiction qui finira par se réaliser par force de conviction.

Newsletter Focus Performance S'inscrire à la
Focusletter
Je m'inscris !
Articles de la même catégorie

[INFOGRAPHIE] : 3 objectifs des démarches d’amélioration continue

Améliorer le produit (et/ou le service) la satisfaction client les procédures et méthodes de travail Rassembler Mobiliser toute l’entreprise en instaurant une ambiance saine et collaborative, notamment en impliquant la Direction. S’ajuster Ne pas laisser l’organisation stagner alors que son environnement est en perpétuelle évolution.

Lire la suite

Amélioration continue: comment impliquer sa Direction ?

  Impliquer sa Direction dans une démarche d’amélioration peut se révéler complexe. Découvrez quelques facteurs clés de succès pour y parvenir ! Quels objectifs pour la démarche d’amélioration ? Faites un état des lieux de la situation Mettez en place un système de mesure de l’efficacité de la démarche Définissez des objectifs précis en amont, en…

Lire la suite

Pilotage de la performance : qu’est-ce que l’OMOC peut vous apporter ?

Pour optimiser sa performance et rester concurrentielle, une entreprise doit en permanence composer avec des changements. Pour cette raison, de multiples outils de conduite du changement ont été développés. La plupart ont pour objectif de mieux comprendre les conséquences du changement sur les collaborateurs, afin de les accompagner efficacement en minimisant l’impact sur leur efficience….

Lire la suite
Tweetez
+1
Partagez