logo PYX4
L'équipe Focus Performance Par : | Le 23 Avr 2018 #Qualité

Les 4 types de coûts de non qualité

Les coûts de non-qualité, frais “cachés” issus des pertes provenant d’une mauvaise qualité, représentent un levier de compétitivité intéressant. On distingue 4 types de coûts de non-qualité :

1/ Les coûts de non-qualité ou anomalies internes

Ces coûts regroupent les frais relatifs à un produit non conforme aux exigences qualité avant qu’il n’ait quitté l’entreprise. Il peut par exemple s’agir des coûts liés à la mise au rebut, ou à l’arrêt de production.

2/ Les coûts de non-qualité ou anomalie externes

Ces coûts regroupent les frais relatifs à un produit non conforme aux exigences qualité après qu’il n’ait quitté l’entreprise. Ils comptent par exemple les coûts de reprise ou d’arrêt de production chez le client.

3/ Les coûts de prévention

Ces coûts sont ceux associés aux investissements de tout type (humains comme matériels) engagés pour prévenir et réduire les anomalies, et vérifier leur existence. Ils incluent notamment les frais de maintien du système qualité et les activités d’assurance qualité tels que la formation ou les charges du service Qualité liées à la prévention.

4/ Les coûts de détection

Ces coûts sont associés aux dépenses engagées pour vérifier la conformité du produit aux exigences Qualité. Il s’agit en d’autre termes des frais générés par la recherche de la non-qualité, tels que les coûts des machines de contrôle ou les charges du service Qualité affectées à cette activité.

Partager :

S'inscrire à notre focusletter